Ischnura elegans

De World odonata Web

ESPECE VALIDE

Avertissement

Wiki.png

> World odonata Web > Par dates - Par pays - Par thèmes - Familles et espèces > Genres • NA

Ischnuraidae

Ischnura elegans (Vander Linden, 1820)

  • Agrion rufescens Samouelle, 1819 (nomen nudum)

Samouelle G. 1819 - The Entomologist's Useful Compendium or an introduction to the knowledge of British insects. - London. - ONLINE


  • Agrion elegans Vander Linden, 1820

Vander Linden P.L. 1820 - Agriones Bononienses. - Typographia Annesii de Nobilibus, Bononiae.


  • Agrion pupilla Hansemann, 1823 [1]
  • Agrion tuberculatum de Charpentier, 1825 [1]
  • Agrion ezonatus Stephens, 1829 (nomen nudum)
  • Agrion rufescens Samouelle in Stephens, 1829 (nomen nudum) [2]
  • Agrion zonatus Samouelle in Stephens, 1829 (nomen nudum) [2] [Stephens 1835]
  • Agrion ezonatum Stephens, 1835
  • Agrion rufescens Stephens, 1835
  • Agrion aglae Boyer de Fonscolombe, 1838
  • Agrion hastulatum Burmeister, 1839 (nec de Charpentier, 1825) [de Selys Longchamps 1850] [Voir pour la WOL]
  • Agrion rubens Evans, 1845
  • Agrion excelsa Rostok, 1885
  • Agrion magna Rostok, 1885
  • Ischnura lamellata Kolbe, 1885
  • Ischnura elegans ordosi Bartenev, 1912 [Onishko & Kosterin 2022] [Voir pour la WOL]
  • Ischnura elegans ebneri Schmidt, 1938 [Onishko & Kosterin 2022]
  • Ischnura elegans marquardti Schmidt, 1938 (recte hic) [syn. : subsp. ordosi : Onishko & Kosterin 2022]
  • Ischnura elegans marquardi Schmidt, 1938 (var. orth.)
  • Ischnura elegans mortoni Schmidt, 1938
  • Ischnura elegans pontica Schmidt, 1938
  • Ischnura elegans malikovae Onishko & Kosterin, 2022 [Voir pour la WOL]

Agrion élégant - (en) Blue-tailed Damselfly


Iscele.jpg
©© bync - Nathalie Vansieleghem - Belgique le 26 mai 2020 - Monde des Insectes

Eléments de description - Les larves présences des appendices anneaux assez longs et pointus. Les pattes sont relativement faibles. Espèces voisines - Ischnura graellsii, Ischnura saharensis, Ischnura fountaineae, Ischnura genei.

Phyloischnura.png
Phylogénétique de 41 espèces du genre Ischnura (méthode StarBEAST2) selon l'axe du temps en Millions d'années (Ma), la variance (barres grises). Les valeurs aux nœuds indiquent la probabilité postérieure des nœuds internes (selon Blow & al. 2021 - ©© by ; annoté).
Nous avons mis en exergue trois ensembles dans le genre, ainsi que repéré en bleu le noyau d'Ischnura elegans.
Notons que le genre Pacificagrion n'apparaît pas comme justifié
Cliquez sur la figure pour voir en grand format

Sous-espèces

  • Ischnura elegans elegans (Vander Linden, 1820)
  • Ischnua elegans ebneri Schmidt, 1938 - Côté asiatique
  • Ischnura elegans ordosi Bartenev, 1912 - Asie centrale orientale
  • Ischnura elegans malikovae Onishko & Kosterin, 2022 - Russie extrême orientale (LT : Primorskiy Kray)
  • ... [A préciser !]

Répartition

  • Angleterre (rufescens : Samouelle 1819 ; rufescens, zonatus, ezonatus : Stephens 1829a, 1829b ; elegans, ezonatum, rufescens : Stephens 1835 ; rufescens : Curtis 1839).
  • Italie (Vander Linden 1820, 1825).
  • Allemagne (pupilla : Hansemann 1823 ; tuberculatum : de Charpentier 1825 ; hastulatum : Burmeister 1839).
  • Belgique (Vander Linden 1825, de Selys Longchamps 1837).
  • Pologne (Silésie ,tuberculatum ; de Charpentier 1825 ; Gdanzk, tuberculatum : Hagen 1839 ; hastulatum : Burmeister 1839).
  • Russie (Eversmann 1836 ; est : subsp. malikovae : Onishko & Kosterin 2022).
  • France (Provence : Boyer de Fonscolombe 1838 ; Doubs, CC : Pidancet 1856).
  • L'indication de cette espèce sous Ischnura lamellata par Kolbe entre Blida et Médéa en Algérie (reprise dans Samraoui & Menaï 1999), nous semble relever d'une erreur [2021].
  • Corée (Seehausen & Fiebeg 2016, Onishko & Kosterin 2022).

Elle est en Europe et dans le sud de la Scandinavie, au Moyen Orient et jusqu'en Chine ou la Corée [2021].

  • Chine, nord-est (Onishko & Kosterin 2022).
  • Japon (Onishko & Kosterin 2022).

Habitats - Marécages (Samouelle 1819), mares (Pidancet 1856).
Espèce ubiquiste à caractère pionnier très marqué ; résistante à la pollution. Les habitats sont variés, généralement stagnants (fossés, mares, étangs, bassins d'orage), accessoirement en eaux lentes ou saumâtres. Elle évite les eaux acides des tourbières. Elle aime les basses altitude et est présente en Languedoc Roussillon, France, très régulièrement sous la cote des 100 m (46%), mais elle peut passer les 1200 m (1%). Les larves se tiennent dans les hydrophytes et les algues filamenteuses. Dispersion faible lors de la phase de maturation, mais les adultes erratiques explorent de nouveaux milieux à la fin de cette période (Atlas LR 2020).
Cette espèce préfère les lacs et étangs de plaine, étant bien moins fréquente sur les eaux courantes ou dans les hauteurs. Les larves se tiennent dans la végétation aquatique [2021].

Phénologie - Juin-juillet en Angleterre (Samouelle 1819, Stephens 1835), de fin mai à juillet en France (Boyer de Fonscolombe 1838). Juillet en Pologne (Hagen 1839). De juin à la fin de l'automne, France (Pidancet 1856). Vole de mai à début septembre en Irlande, univoltine. Elle est bivoltine dans le sud de son aire et vole de mars à octobre, univoltine dans le nord, de mai à septembre [2021].
Vole de (mars, 1%) avril à septembre (octobre, 0,8%), notamment en juin-juillet (46%), pontes de la mi-avril à la mi-septembre, en Languedoc Roussillon, France (Atlas LR 2020). Période de vol étendue à Chypre allant de mi février à fin novembre (Willink & al. 2021).
Tardive en Suisse le 28 octobre 2001 (Monnerat 2001).

Iscelegraphe.png
Période de vol à Chypre comparée à quelques autres pays européens (Norvège, Suède, Pays-Bas, Allemagne, France, Bulgarie et Grèce)

Biologie - Les larves se nourrissent de microcrustacés ou de larves d'Insectes [2021].


Barzoki Z.E., Sadeghi S. & Ebrahimi M. 2022 - Demographic characteristics of Ischnura elegans (Vander Linden, 1820) (Odonata: Coenagrionidae) in arid regions: sex and female morphs differences in survival and capture probabilities, space use patterns and spatial density. - Aquatic Insects, 26 juin 2022.
Boyer de Fonscolombe M. 1838 - Monographie des Libellulines des environs d'Aix. Deuxième et troisième parties. - Annales Société Entomologique France, 7 : 75-106 + 547-575. - ONLINE
Blow R., Willink B. & Svensson E.I. 2021 - A molecular phylogeny of forktail damselflies (genus Ischnura) reveals a dynamic macroevolutionary history of female colour polymorphisms. - Molecular Phylogenetic Evolution, 160. - ONLINE
Burmeister H. 1839 - Handbuch der Entomologie. - Enslin, Berlin [Libellulina : 805-862]. - ONLINE
Chauhan P. & al. 2021 - Genome assembly, sex-biased gene expression and dosage compensation in the damselfly Ischnura elegans. - Genomics, 6 avril 2021.
Curtis J. 1823-40 - British Entomology. - London. - [Cordulia : 1836 - Libellula : 1838 - Agrion : 1839]
de Charpentier T. 1825 - De Libellulinis europaeis In Horae entomologicae. - Wratislaviae. - ONLINE
de Selys Longchamps E. 1837 - Catalogue des Lépidoptères ou Papillons de la Belgique, précédé du tableau des Libellulines de ce pays. - Desoer, Liège : 1-29.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Murquardt, Bruxelles, Paris. - ONLINE
Eversmann E.F. 1836 - Libellulinae, Wolgam fluvium inter et montes Uralenses observatae. - Libellululinarum species novae quas inter Wolgam fluvium et montes Uralenses obsevavit. - Bull. de la Soc. imp. des Naturalistes de Moscou, 8. - ONLINE
Hagen H.A. 1839 - Verzeichniss der Libellen Ostpreussens. - Preuss. Provinc. Bl., 21 : 54-58. - ONLINE
Hansemann J.W. 1823 - Anfang einer Auseinandersetzung der deutschen Arten der Gattung Agrion. - Zool. Magaz. Wiedemann, 2 (1).
Heads P.A. 1986 - The costs of reduced feeding due to predator avoidance: potential effects on growth and fitness in Ischnura elegans larvae (Odonata : Zygoptera). - Ecological Entomology, 11(4) : 369-377.
Kolbe H.J. 1885 - Beitrag zur Kenntniss der Pseudoneuroptera Algeriens und des Ostpyrenaën. - Berliner Entomologische Zeitschrift, 29 : 151-157.
Monnerat C. 2001 - Prolongement de la période de vol de certains Odonates en octobre 2001. - Bull. Romand d'Entomol., 19 : 95-106. - BiB
Onischko V.V. & Kosterin O.E. 2022 - Ischnura elegans malikovae subspecies nova (Odonata, Coenagrionidae) from the Far East of Eurasia, with discussion of other possible subspecies. - Zootaxa, 5120 (4). - BiB
Pidancet L. 1856 - Catalogue des Libellulidées des environs de Besançon. - Mém. de la Soc. d'émulation du département du Doubs, Série 2, 7. - BiB
Rebora M., Gaino E. & Piersanti S. 2014 - The epipharyngeal sensilla of the damselfly Ischnura elegans (Odonata, Coenagrionidae). - Micron, 2014.
Samouelle G. 1819 - The Entomologist's Useful Compendium or an introduction to the knowledge of British insects. - London. - ONLINE
Samraoui B. & Menaï R. 1999 - A contribution to the study of Algerian Odonata. - International Journal of Odonatology, 2 (2) : 145–165. - ONLINE
Seehausen M. & Fiebig J. 2016 - A collection of Odonata from North Korea, with first record of Ischnura elegans (Odonata: Coenagrionidae). - Notul. Odonatol., 8 (7) : 203-245.
[a] Stephens J.F. 1829 - A systematic catalogue of British Insects. - London. - ONLINE
[b] Stephens J.F. 1829 - The nomenclature of British Insects. - Baldwin & Cradock, London. - ONLINE
Stephens F.J. 1835 - Illustrations of British Entomology. - London. - ONLINE
Vander Linden P.L. 1820 - Agriones Bononienses. - Typographia Annesii de Nobilibus, Bononiae.
Vander Linden P.L. 1825 - Monographiae Libellulinarum Europaearum Specimen. - Frank, Bruxellis : 42 pp. - ONLINE
Willink B. & al. 2021 - Population biology and phenology of the colour polymorphic damselfly Ischnura elegans at its southern range limit in Cyprus. - Ecological Entomology, 2021. - PDF LINK


[1] - De Charpentier (1825) rapproche sa nouvelle espèce tuberculatum de la pupilla d'Hansemann (cf. Wiedemann), mais met un point d'interrogation.
[2] - Stephens (1829b) attribue ces noms à Leach.