Classifications

De Odonates du Monde


Mise à jour le 12.06.2024

Pour une Classification phylogénétique progressive des Odonates (2004-2024)

Je maintien en ligne, pas à pas et selon les nouvelles découvertes depuis 2004, une Classification phylogénétique progressive des Odonates qui tente de se baser sur les meilleures hypothèses trouvées dans la littérature et de structurer les différents ensembles selon des dimensions raisonnables[1]. Elle a été initialement basée sur les synthèses de Bechly (1998) ainsi que sur certains travaux sur la phylogénétique que j’avais consultés à l’époque et j’en ai fait une synthèse complète disponible dès 2014 (Deliry 2014, 2018)[2]. En parallèle, la Communauté odonatologique dispose d’un Classification officielle moderne des Odonates qui a été fixée en 2021 et officiellement en vigueur (Bybee & al. 2021, Paulson & al. 2024). Elle est grosso modo l’héritière de la Classification proposée par Watson & O’Farrel (1991), reprise et médiatisée par Trueman & Rowe (2009) dans le cadre du projet Three of Life Web et qui, après quelques ajustements (Novelo-Guttiérez 1995, Dijkstra & al. 2013, 2014), a été reprise et complétée par Bybee & al. (2021). Ces dernier n’apportent dans le fond, sauf des arguments supplémentaires ou développés, rien de plus que le travail que j’avais publié dans le cadre de mon étude phylogénétique parue en 2014 et ils ne rendent compte que d’une vision encore partielle de mes conclusions de l’époque (Deliry 2013, 2014).

Citation - Deliry C. [2004-2024]Classification phylogénétique progressive des Odonates.world Odonata web, Odonates du Monde (première mise en ligne en 2004). – ONLINE

Je place ci-dessous les deux classifications en parallèle, mettant entre crochets la version officielle.


Odonata Fabricius, 1793 [ordre]

Naturae Linnaeus, 1758 [système] > Eucaryota Whittaker & Margulis, 1978 [domaine] > Opistokonta Copeland, 1956 > Animalia Linnaeus, 1758 [règne] > Eumetazoa Bustchlii, 1910 > Bilateria Hatscheck, 1888 > Arthropoda Latreille, 1829 [phylum] > Hexapoda Ducrotay de Blainville, 1816 > Insecta Linnaeus, 1758 [classe] > Pterygota Lang, 1888 > Palaeoptera Martynov, 1923 > Odonatoptera Lameere, 1900 > Odonata Fabricius, 1793 [ordre]

Zygoptera de Selys Longchamps, 1854 [sous-ordre]

Lestida Calvert, 1901 [2023] [infra-ordre]

Hemiphlebines Kennedy, 1920 [2024] [micro-ordre]

Hemiphlebioidea Kennedy, 1920 [2022] [super-famille]

Lestines Calvert, 1901 [2024] [micro-ordre]

Lestoidea Calvert, 1901 [2022] [super-famille]

Platystictida Kennedy, 1920 [2023] [infra-ordre]

Platystictines Kennedy, 1920 [2024] [micro-ordre]

Platystictoidea Kennedy, 1920 [2022] [super-famille]

Calopteragrionida Deliry, [2014] [infra-ordre]

Calopterygines de Selys Longchamps, 1850 [2024] [micro-ordre]

Calopterygoidea de Selys Longchamps, 1850 [2022] [super-famille]

Coenagrionines Kirby, 1890 [2024] [micro-ordre]

Isostictoidea Fraser, 1955 [2022] [super-famille]

Platycnemididoidea Jacobson & Bianchi, 1905 [2022][2024] [super-famille] [Platycnemididae Jacobson & Bianchi, 1905 s.l.]

Coenagrionoidea Kirby, 1890 s.str. [2022] [super-famille] [Coenagrionidae Kirby, 1890 s.l.]

Epiproctophora Bechly, 1996 [sous-ordre]

Anisozygoptera Hanlirsch, 1906 (sensu novo) [2022] [infra-ordre][6]

Epiophlebines Muttkowski, 1910 [2024] [micro-ordre]

Epiophlebioidea Muttkowski, 1910 [2022] [super-famille]

Anisoptera de Selys Longchamps, 1854 [infra-ordre]

Aeshnines Leach in Brewster, 1815 [2024] [micro-ordre]

Aeshnoidea Leach in Brewster, 1815 [2022] [super-famille][7]

Gomphines Rambur, 1842 [2024] [micro-ordre]

Gomphoidea Rambur, 1842 [2022] [super-famille][8] [Gomphidae Rambur, 1842 s.l.]

Petaluroidea Needham, 1903 [2022] [super-famille]

Cordulegastroidea Hagen, 1875 [2022] [super-famille]

Libellulines Latreille, 1804 [2024] [micro-ordre]

[Pas de super-famille]

[Pas de super-famille : suite]

Des ensembles ont été (ré)introduits en [2014] (Deliry 2014, 2018 ; régulièrement confirmés par Bybee & al. 2021), [2018] (Deliry 2018), [2020], [2021], (ré)introduits, redéfinis ou renommés [2022], voire en [2024] (Deliry [2020], [2021], [2022], [2024]). Quelques actes restent à dater et sont marqués [A préciser... !]. L'ajout de clades inférieurs, précisés comme des micro-ordre, avec la terminaison -ines s'avère utile et pertinent. J'ai affiné ce concept en début d'année 2024 (Deliry [11 avril 2024]).

Références

Bechly G. [1998-2015] - Odonatology website. - ONLINE
Bybee S.M. & al. 2021 - Phylogeny and classification of Odonata using targeted genomics. - Molecular Phylogenetics and Evolution, 18 février 2021.
de Selys Longchamps E. 1854 - Synopsis des Caloptérygines. - Bull. Acad. Belg., annexe 1853-1854, lue à la séance de l’Académie le 29 juillet 1853. – ONLINE
de Selys Longchamps E. 1871 – Synopsis des Cordulines. – Bull. de l’Acad. r. des Sc. de Belgique, 2e série, XXXI : 238-316 + 519-565. – ONLINE
Deliry C. 2014Classification phylogénétique des Libellules. – Histoires Naturelles n°34.
Deliry C. 2018Essai de classification phylogénétique des Odonates. – Histoires Naturelles n°56. – PDF
Deliry C. 2022Anisozygoptera (sens.nov.) – in : Odonates du Monde (Histoires Naturelles), 17 novembre 2022. – PDF
Deliry C. [2024]Odonates du Monde.world Odonata web, Histoires Naturelles (2004-2024) – odonates.net
Deliry C. [2004-2024]Classification phylogénétique progressive des Odonates.world Odonata web, Odonates du Monde (première mise en ligne en 2004). – ONLINE
Dijkstra K.D. & al. 2013 - The classification and diversity of dragonflies and damselflies (Odonata). - in : Zhang Z.Q. (ed.) – Animal Biodiversity : An Outline of Higher-level Classification and Survey of Taxonomic Richness (Addenda 2013). - Zootaxa, 3703 (1) : 36-45.
Dijkstra & al. 2014 - Redefining the damselfly families: a comprehensive molecular phylogeny of Zygoptera (Odonata). - Systematic Entomology, 39 : 68–96.
Novelo-Guttiérez 1995 - [A préciser... !]
Paulson D., Schorr M. & Deliry C. (coord.) [2000-2024]World Odonata List. – Slater MNH, Univ. Puget Sound, première mise en ligne en 2000 sous Schorr & al. 2000. – ONLINE
Paulson D., Schorr M., Abbott J., Bota-Sierra C., Deliry C., Dijkstra, K.D. & Lozano, F. (coord.) [2000-2024]World Odonata List. – Odonata Central, University of Alabama, première mise en ligne en 2021 et initialement sous Schorr & al. 2000. – ONLINE
Trueman J.W. & Rowe R.J. 2009Odonata. Dragonflies and damselflies. – The Tree of Life Web Project, 16 octobre 2009 (Première mis en ligne le 1er janvier 2001). – ONLINE
Watson J.A. & O’Farrell A.F. 1991 – Odonata (Dragonflies and Damselflies). Chapter 17. – in : CSIRO (ed.) – The Insects of Australia. A textbook for students and research workers. 2 volumes. – Carlton. Melbourne University Press. : 294-310.

Liens externes

> Mikko's Phylogeny Archive
> Tree of Life Web project

Notes

  1. Ainsi le splitage de plusieurs familles « gigantesques », notamment à partir des structures déjà existantes ou complétées par quelques éléments nécessaires à la dimension monophylétique des familles proposées augmente certes le nombre de familles, mais permet aussi de réduire leur dimension à un nombre plus compréhensible d’espèces. Dans le cadre de la Classification officielle, c’est la famille des Coenagrionidae s.l. avec près de 1400 espèces qui est la plus chargée. Suivent avec plus d’un millier d’espèce les Libellulidae s.l. et les Gomphidae s.l.. Enfin, ce sont encore près de 500 espèces qui sont rassemblées pour les Aeshnidae s.l. ou les Platycnemididae s.l.. Chacun de ces ensembles a été revu selon la méthode présentée ci-dessus (Deliry 2014, 2018 et compléments). Notons que cette démarche est une suite normale du processus d’organisation de la Systématique des Odonates. Ces insectes ont commencé leur carrière en 1758 avec un genre unique (Libellula Linnaeus, 1758) ou une seule famille, les Libellulidae (totus). Edmond de Selys Longchamps tout au long de ses travaux sur la seconde moitié du XIXe siècle ne reconnaît que trois familles : les Libellulidées, les Æschnidées et les Agrionidées (voir de Selys Longchamps 1871 : 239). L’organisation de ces familles a été finalement une tache qui n’a commencé qu’à l’aube du XXe siècle et qui doit encore se poursuivre, ce que je propose ici, depuis les années 2000 [com., finalisé le 1er février 2024].
  2. Première mise en ligne parmi les pages des Histoires Naturelles en 2004, notamment dans le cadre de la Classification des Odonates du Paléarctique ouest. Le fond de cette classification y a été introduit en 2004 et les nouveautés apportés au fur et à mesure des publications facilement disponibles. J’ai édité dans le n°34, une première version de synthèse dans la collection des Histoires Naturelles (Deliry 2014). Celle ci présentait une difficulté avec un rapprochement supposé des Lestes (Lestoptera Deliry, [2014]) avec les Anisoptères. Je l’ai écartée dans le n°56 de la même collection qui est disponible en ligne (Deliry 2018 PDF).
  3. Les descripteurs semblent être : Silsby & Parr, 2001 [A vérifier... !]
  4. La date de 1853 est de toute évidence erronée : voir : de Selys Longchamps E. 1854 - Synopsis des Caloptérygines. - Bull. Acad. Belg., annexe 1853-1854, lue à la séance de l’Académie le 29 juillet 1853. – ONLINE
  5. La date de 1853 est de toute évidence erronée : voir : de Selys Longchamps E. 1854 - Synopsis des Caloptérygines. - Bull. Acad. Belg., annexe 1853-1854, lue à la séance de l’Académie le 29 juillet 1853. – ONLINE
  6. Il convient de noter que dans un récent article sur les Epiophlebia, les auteurs (Goodman & al. 2024) optent pour l’option de classement de la famille des Epiophlebiidae au sein des Epiophlebioptera qui est tout à fait synonyme des Anisozygoptera tels que je les ai proposées (sensu novo) (Deliry 2022).
  7. A attribuer correctement dans le cadre de la Classification Officielle, soit Aeshnoidea Leach in Brewster, 1815, et non Leach, 1815 seulement.
  8. Dans le détail cette super-famille est organisée en « marches d’escaliers » : les Progomphidae sont placés à la racine, parallèlement à l’ensemble ou clade des Desmoproctida Bechly, 1996 comprenant les autres familles. On trouve alors de manière similaire en racine des Desmoproctida les familles des Gomphoididae et des Lindeniidae apposées aux Oligophlebiata Bechly, 2003 comprenant en racine les Hageniidae alors apposées au clade des Brevicubitalia Bechly, 2003, avec en racine la famille des Zonophoridae apposées au clade des Gomphida Bechly, 1996 comprenant les Epigomphidae et un ensemble que j’ai d’abord rangé comme des Gomphidae dans ma synthèse de 2018 (Deliry 2018), finalement splitée [A préciser... !] encore en Austrogomphidae, Phyllogomphidae, Onychogomphidae, Gomphidae s.str. et Octogomphidae.
  9. Les Pantalidae et les Trameidae sont parfois fusionnés par synonymie, or, il s’agit à mon sens, de deux ensembles distincts (Deliry 2014, 2018).
  10. Les Pantalidae et les Trameidae sont parfois fusionnés par synonymie, or, il s’agit à mon sens, de deux ensembles distincts (Deliry 2014, 2018).